Préserver & valoriser
le patrimoine des entreprises

Alors que le « Ségur de la santé » vient de débuter, nous vous proposons de revenir sur l’origine du mot et du métier d’infirmier.

À l’origine du mot infirmier, il y a les mots médiévaux « enfermerie », désignant le lieu où l’on soigne ; puis l’« enfermier » pour parler des femmes qui aident les malades. Progressivement, les fondations hospitalières vont se spécialiser, à l’image de l’hospice des Quinze-Vingts, fondé par Saint Louis en 1260, prenant en charge les aveugles. Les connaissances médicales des infirmiers sont alors plus empiriques que techniques, où soigner demeure un acte de charité. Au XIXème siècle, l’opinion publique est critique au sujet des hôpitaux. C’est dans ce contexte que deux figures ont un écho favorable dans la société, par leurs écrits et leurs actions. Ainsi, Valérie de Gasparin fonde la Source en 1859, en Suisse. Quant à Florence Nightingale, elle initie en 1860 la Nightingale Training School de Londres, première école d’infirmiers rattachée à un hôpital. Ces deux établissements, à des degrés différents, posent les jalons d’une reconnaissance technique et scientifique du métier d’infirmier.

Partager sur :
Perles d'Histoire
ut risus Phasellus ipsum vel, tempus Curabitur ultricies mi,